Nara Noian - La page des Artistes

Aller au contenu

Menu principal :

Les Artistes
Nara Noian

Nara Noïan

*******************************************
Les liens officiels de Nara Noïan:

Son site officiel

La page Facebook

Nara Noian

Nara Noïan

L’Arménie
Nara Noïan naît à Erevan en janvier 1971 et d’aussi loin qu’elle s’en souvienne – de par sa famille, ses parents, ses racines – l’Art a toujours fait partie de sa vie.  
À 14 ans, elle débute la classe de piano et d’accompagnement du Conservatoire Supérieur de Musique « Komitas » et intègre parallèlement la classe d’interprétation théâtrale du Conservatoire Supérieur d’Art dramatique d’Erevan. Elle ne tarde pas à obtenir, en 1990, un prix d’excellence dans les deux établissements.  
Dès 1986, Nara donne la réplique à sa maman  – l’actrice, comédienne et musicienne de grand renom Janna Blboulyan (son idole !) – au prestigieux Théâtre National Stanislavsky à Erevan.  
2 ans après, en 1988, elle devient enseignante au Conservatoire d’Ararat, toujours en Arménie, et n’aura de cesse de passer de la comédie à la musique avec une aisance naturelle.  
Son entrée dans le monde du septième art se fait par la grande porte cette même année : Nara interprète le rôle principal du film Nostalgie réalisé par Frounsé Dovlatian. À Paris, le centre Pompidou projette le film à l’occasion de sa rétrospective sur le cinéma Arménien, et le succès du film lui permet d’obtenir (en 1991) le 1er prix d’interprétation féminine au festival du cinéma de Kouïbychev, en Russie.
La France
En Arménie, la France symbolise l’excellence artistique et le prestige culturel, et c’est dans ce pays que Nara s’établit dans un premier temps.  
Toujours animée par sa passion pour la musique, elle enseigne au Conservatoire « Jardin de Musique » de Courbevoie entre 1991 et 1993. En 1994, elle fonde et dirige l’école de musique « Monde musical Anna Pavlovna » à Maisons-Alfort. 3 ans après, en 1997, Nara donne naissance à Gabriel, son fils aîné. Profitant de ce bel événement, elle est invitée à Bruxelles chez son amie la peintre et sculpteur Muriel Gozin, et y pose ses valises… jusqu’à nouvel ordre.
La Belgique
Entre 1998 et 2000, elle fonde le « Monde de la Découverte », un centre artistique bruxellois où elle travaille comme directrice artistique et enseignante. En compagnie de son complice le peintre-écrivain et comédien Raymond Delvax, elle développe des ateliers de musique, de peinture et de théâtre qui accueuillent des enfants issus de milieux défavorisés, dans l’espoir de briser les préjugés sur l’accessibilité et la démocratisation de l’art.  
Elle ne tarde cependant pas à revenir à ses premières amours – la musique et la scène – et part en tournée avec Maria Kern (2000-2001) puis avec le Bernard L’hoir Ensemble (2000-2003).  
Nara collabore à de nombreux projets : deux CD de Christian Merveille (1,2,3 piano en 2000 et Si c’est comme ça  en 2001), ainsi qu’à 2 commandes du Délégué général aux droits de l’enfance, Claude Lelièvre : Félicien le magicien  (raconté par Adamo) et Yaël et le souffleur de bulles (raconté par Annie Cordy).  
En 2003, elle fonde son propre groupe, « Bradyaga » (Nomade, en russe) et en 2004 elle donne naissance à Elliot.  
Un premier CD, Promesses (Home Records), sort en octobre 2005.  
Les rencontres se multiplient : en 2006 elle compose la musique originale du spectacle poétique de Jacques Mercier intitulé Passage, créé au Théâtre le Public de Bruxelles, qui connaît un succès dans toute la francophonie.  
En septembre 2006, Nara se produit aussi sur la tournée fort remarquée Leyla et Majnun en compagnie de la chanteuse Ouzbek Sévara Nazarkhan (Realworld Records – Peter Gabriel) et de la chanteuse Tunisienne Ghalia Bénali, sous le direction de Gerry De Mol (Oblomov).
Cristal
En 2007, le site officiel www.nara-noian.com est lancé et permet aux fans de suivre l’actualité de Nara.
Cette même année, la Fondation Boghossian inaugure les travaux de rénovation de la Villa Empain, avenue Franklin Roosevelt à Ixelles. Pour la prestigieuse soirée d’ouverture, la Fondation fait à Nara la commande d’un album, Cristal (produit par Créa-Son et distribué par AMG records) qui est offert à chaque invité.  
Dans le mythique studio bruxellois Synsound, Dan Lacksman réalise un travail extraordinaire, parvenant à capter et à retranscrire avec une grande justesse toute l’âme de la musique de Nara. L’alchimie instrumentale est palpable.  
Bien entendu, il y a cet incroyable instrument de musique arménien, le doudouk, joué par Vardan Hovanissian (Yasmin Levy), mais aussi la guitare de Tigran Ter-Stéphanian (Arax). Et pour prouver encore une fois le caractère universel de sa musique, Nara s’est également entourée d’Osvaldo Hernandez (Deep Forest – Vaya Con Dios) aux percussions, de Cédric Waterschoot (Urban Trad – Anne Wolf – Sophie Cavez) à la basse, de Moufadel Adhoum (Ghalia Benali) à l’oud et de la chanteuse Laurence Waters, sa complice de Bradyaga.
Het Draagbare Paradijs
Membre incontournable du paysage musical bruxellois, Nara est une des neuf artistes chanteuses-musiciennes « étrangères » résidant en Belgique mise à l’honneur dans l’ouvrage Het Draagbare Paradijs, réalisé par le journaliste écrivain Gerry De Mol et le photographe Patrick De Spiegelaere.   
Les portraits de ces 9 femmes attestent de toute la diversité musicale présente en Belgique et offrent un panorama exceptionnel de chanteuses du monde. Le livre est accompagné d’un CD, sur lequel on peut trouver une version exclusive de la chanson « Bradyaga ».  
Suite à la parution de l’ouvrage, Nara participe à une tournée de vingt concerts avec Gerry De Mol, Minyeshu Kifle Tedla et Mieke Delanghe.
Mascara
Le cinéma ne s’échappant tout à fait jamais de sa vie de musicienne, Cécile Rittweger, cinéaste belge la contacte pour composer la musique de son moyen métrage « Mascara ».  
De 112 à 911
Reconnue pour sa générosité et pour les messages humanistes portés dans ses chansons, Nara est nommée ambassadrice de la fondation 112.  
Afin de promouvoir le numéro d’appel d’urgence européen, elle compose son hymne officiel – présenté au siège du parlement européen lors de la journée officielle du 112, le 11 février 2009 – et se fait la voix d’une Europe maternelle s’adressant aux enfants. De nombreuses personnalités politiques et artistiques soutiennent la fondation.  
Les paroles de l’hymne ont été écrites par Jacques Mercier, et la mascotte apparaissant sur le CD de promotion n’est autre que « Le Chat », du dessinateur belge Philippe Geluck.  
Le succès de la fondation 112 et la prestation très remarquée de Nara font que l’initiative européenne est vite reprise outre-atlantique. 2 mois seulement après la journée officielle du 112, invitée par le Congrès des États-Unis d’Amérique, Nara se rend à Washington pour y présenter en anglais « 9-1-1 for You » (texte de Maria Palatine). Proche de la version française et s’adressant toujours à la jeunesse, la chanson est distribuée dans les écoles américaines à l’occasion du « 911 Education Month ».
La Semaine de la Dignité
Depuis 1986, des artistes de tous horizons s’engagent à soutenir « La semaine de la dignité » dans toute la communauté française. Ainsi, chaque année au début du mois de mai, des actions artistiques et sociales de soutien au plus défavorisés sont organisées.  
En 2009, succédant à Pierre Perret, Nara devient marraine de cet événement œuvrant pour une société plus digne.  
Remise du Prix Condorcet-Aron  
Inspirés des prix Québécois de la citoyenneté, les prix Condorcet-Aron pour la démocratie s’adressent à toute personne physique ou morale ou association de fait. Ils sont remis chaque année le 17 septembre, en commémoration de la naissance de Condorcet, et ont pour but de contribuer à la diffusion des principes de liberté, d’égalité, de fraternité et plus généralement de toute valeur humaniste.
En 2009, Nara a été choisi pour remettre ce prix à Paolo Cossi, pour son livre Le grand Mal (Dargaud).
Nara Noïan sur la compilation « Echoes of the World 2 »  
«Les âmes immortelles», chanson d’ouverture de son album Cristal, est présente sur la double compilation « Echoes of the world volume 2 » (sortie le 6 octobre 2009).
Le but de cette compilation est de guider le public loin des stéréotypes habituels des musiques du monde et des musiques traditionnelles et de prouver que la Belgique est bel et bien le point de rencontre des musiques métissées…
Et Encore…
Du 13 au 24 janvier 2010, Nara collaborera à Jardin Secret, le nouveau spectacle de Jacques Mercier au Théâtre Voltaire à Bruxelles. Le spectacle, basé sur les anecdotes drôles et émouvantes de la vie du comédien ainsi que sur ses réflexions sur l’enfance, l’amour, l’écriture et la musique, intègre à merveille les compositions originales de Nara, ses chansons parfumées d’ailleurs et pourtant tellement universelles.

*******************************************
Les liens officiels de Nara Noïan:

Son site officiel

La page Facebook

Nara Noian
Retour
 
Retourner au contenu | Retourner au menu